JTEKT : la chasse au gaspillage énergétique avec un ROI de moins de 2 ans

Le(s) mot(s) d’ordre ? La chasse au gaspillage énergétique, récupérer la chaleur perdue, améliorer la qualité et fiabilité des produits tout en réduisant les coûts énergétiques : c’est ce à quoi s’attèle l’équipe de production, le personnel et son Manufacturing Manager, Philippe Robert.

Une « contrainte » ? La direction favorise préférentiellement tout investissement URE (Utilisation Rationnelle de l’Énergie) dont le retour sur investissement est inférieur à 2 ans.

JTEKT-Torsen, dont le site est basé à Strépy-Bracquegnies, fabrique des différentiels pour automobiles (Audi, Volkwagen, Fiat). En quelques années (entre 2005 et 2012) l’usine est parvenue à augmenter son Indice d’Efficience Énergétique de 50%. En d’autres termes, cela signe que – toute chose étant égale par ailleurs – la fabrication d’une même pièce en 2012 consomme deux fois moins d’énergie qu’en 2005.

En effet, entré en Accords de Branche en 2005, JTEKT a déjà lancé de nombreux projets d’URE, comme l’optimalisation de la production de pièces (process plus simple, plus rapide, moins énergivore), la sensibilisation du personnel à l’URE, etc.

La récupération de la chaleur produite par les compresseurs d’air pour chauffer un atelier en annexe.

Vu la grande quantité de chaleur fatale produite par le processus, les projets de récupération de cette chaleur permettent de réaliser de très rentables économies d’énergie. Dans ce cas précis, la chaleur produite par les 3 compresseurs est transférée en saison froide par 2 ventilateurs de transfert à travers des gaines vers l’atelier annexe – et cela est suffisant pour se passer des 6 aérothermes (de 10kW chacun) et garder le confort de travail !

Principe de fonctionnement :

Les compresseurs ont un faible rendement mécanique : Plus de 90 % de leur consommation électrique peut être récupérée sous forme de chaleur (> 80 °C) pour le chauffage d’espaces ou pour le process. Ensuite, il ne reste plus qu’à l’acheminer via un circuit d’eau chaude ou d’air chaud pulsé là où nécessaire.

Économie :

En Région wallonne, les déductions fiscales pour investissements économiseurs d’énergie permettent de déduire les investissements de récupération de chaleur fatale au prorata du pourcentage d’économie d’énergie réalisés sur le chauffage des espaces munis de ce système. Grâce à ce mécanisme, le projet a eu un retour sur investissement de 9 mois !

Plus d’info sur la fiche technique complète de la Région wallonne de Belgique.


Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail wallon « Les Wallons ne manquent pas d’Air » ainsi que dans la partie success stories du site officiel de la Région wallonne de Belgique dédiée aux industries http://energie.wallonie.be/fr/success-stories.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s